Contact

Boucle d'or ASBL

Rue des Brebis, 75

1170 Bruxelles

  • Facebook Social Icône
@boucledorasbl

© 2018 Boucle d'or ASBL

Rechercher
  • Boucle d'or

Les premiers Petits Ambassadeurs du livre

Mis à jour : 16 mai 2018

Les Petites Chouettes de Saint-Jo



C'est à l'école Saint-Joseph Boondael à Ixelles que l'ASBL Boucle d'or a proposé une collaboration autour d'un projet pilote : Les Petits Ambassadeurs du livre. La direction, les enseignants et les éducateurs se sont tous engagés dans ce projet avec enthousiasme et créativité.


Ce projet consiste en la formation d’une équipe d’enfants lecteurs volontaires qui s'engagent à aller régulièrement raconter des histoires aux enfants de maternelle, en individuel, dans des temps scolaires et des temps extra-scolaires, durant toute l’année.


Les objectifs du projet

  • Offrir régulièrement aux enfants de maternelle des moments de lecture d’albums - les livres et les récits occupant une place essentielle dans le développement psychique, cognitif, culturel et social du jeune enfant. Nous savons également à quel point il est primordial que l’enfant ait pu goûter au plaisir et à la richesse des livres et des récits avant l’apprentissage de la lecture.

  • Offrir la possibilité, aux enfants lecteurs de l’école, de s’engager à lire des histoires aux plus petits. Occasion pour ces enfants de développer leurs compétences de lecteur et de goûter au plaisir de raconter des histoires. Mais également l’occasion de travailler sur l’engagement, la responsabilité, l’entraide et les rencontres transversales.

  • Profiter de ce projet pour faire une campagne de sensibilisation au respect des livres dans toute l’école.

  • Que ce projet pilote perdure dans le temps, au fil des années, et qu'il puisse s'exporter dans d’autres écoles ou structures.


Les chouettes de Saint-Jo


A l'école saint-Joseph Boondael, ce sont 56 enfants sur 68 de 3ème et 4ème primaire qui se sont engagés à aller lire aux enfants de maternelle ! Et le nom d'oiseau qui leur a été donné afin que les enfants de maternelle puissent facilement les identifier : Les Petites Chouettes de Saint-Jo !



Les Chouettes ont une marraine !


Jeanne Ashbé nous a fait l’honneur d’accepter d’être la marraine de ce projet ! Auteur et illustratrice d’une soixantaine d’albums dont une grande partie adressés aux tout petits enfants, elle accompagne les Chouettes de loin, et de près lors de certaines occasions.



Le Train des Livres


Les Petites Chouettes ont à leur disposition un outil, pensé et conçu pour soutenir leurs interventions : Le Train des Livres !

Imaginé et dessiné par l’ASBL Boucle d’or, il a pu être réalisé grâce à la généreuse et sympathique collaboration de Restore Liège/Bruxelles.

Le Train des Livres a été magnifiquement décoré par les enfants de maternelles et gardé bien caché jusqu’au jour de son inauguration.


Le Train accueille dans ses wagons une sélection de 54 albums achetés grâce au budget de la Fureur, et sélectionné avec soin par l’ASBL Boucle d’or, en collaboration avec Jeanne Ashbé, la librairie le Rat Conteur à Woluwé Saint-Lambert et la bibliothèque de Watermael-Boitsfort, ainsi qu’une vingtaine d’albums sélectionnés et prêtés par la bibliothèque de Watermael-Boitsfort et qui seront renouvelés tous les deux mois environ.


Les chouettes ont pris leur envol

Fin novembre, après avoir été formé par l'ASBL Boucle d'or à la lecture aux jeunes enfants, les Chouettes prennent enfin leur envol et se rendent dans les classes de maternelle où les enfants les attendent avec impatience. S’ensuit une multitude d’histoires, racontées tout en douceur, par des grands enfants aux plus petits.


Ce qui frappe d’abord, c’est le calme qui règne lors de ces séances, pas d’éclat de voix, pas de bousculade autour du Train, pas de dispute pour un livre… Les jeunes enfants attendent leur tour, et les Chouettes enchainent les lectures, sans arrêt.

Une institutrice qui passe, s’arrête un instant pour les observer, « C’est magnifique », dit-elle.

Et c’est vrai, c’est magnifique ! Magnifique de voir ces grands enfants penchés sur leur album, concentrés, avec parfois un doigt qui suit le texte, un front qui se plisse, un sourcil qui se lève, parce que lire, pour certains, c’est encore compliqué. Mais ils sont là, ils ont choisi d’être là, et ils lisent. A côté d’eux, un, deux, parfois trois jeunes enfants écoutent l’histoire, des sourires s’échangent, des regards complices. Certains se connaissent et se retrouvent, les fratries par exemple qui souvent restent ensemble pour plusieurs lectures d’albums. L’ambiance est douce et reposante.

Il est étonnant de voir à quel point les Chouettes accompagnent adéquatement les plus jeunes enfants de maternelle dans leur découverte de l’album, nommant l’illustration qu’ils pointent, répondant à leurs questions, accueillant leurs commentaires, etc. Parfois la tête d’un jeune enfant se penche vers l’épaule de son ainé, parfois des mains se frôlent en soulevant un volet ensemble pour découvrir ce qui est caché derrière. Quelque chose se passe, une rencontre, un moment privilégié, une petite balade en dehors des murs de l’école ! Dans les profondeurs marines, derrière les murs du château d’un géant, au détour d’une mare dans laquelle plonge un petit canard, au milieu des ronds de couleur qui s’alignent ou se mélangent, les enfants s’aventurent !

Nous sentons beaucoup de fierté chez les Chouettes ! Ces grands enfants prennent leur rôle à cœur, nous les sentons investis, engagés dans ce qu’ils font.

Quand aux jeunes enfants de maternelles, nous les sentons posés, calmes, réceptifs, gâtés – ils profitent ! Et ils en redemandent !

Nous pouvons d’ores et déjà répondre à une des questions que nous nous posions au lancement du projet : Les jeunes enfants ne vont-ils pas se diriger de façon préférentielle vers les Chouettes qui lisent avec plus d’aisance ? La réponse est non ! Les enfants se dirigent autant vers les enfants dont la lecture est moins fluide que vers les autres, et ils en redemandent, toujours. Ce que nous avons observé, par contre, et ce à quoi nous nous attendions d’ailleurs, c’est que l’affectif intervient dans le choix de la Chouette. Comme nous le disions, les fratries se retrouvent, les enfants qui se connaissent aussi, mais aucune Chouette ne reste

seule longtemps. Et puis, au fil des séances, les enfants vont apprendre à se connaitre, créer des liens, ce qui, sans aucun doute, créera des retrouvailles aux séances suivantes.




100 vues